4.4
4,4 rating

Le référencement naturel c’est quoi ?

Le référencement naturel ou SEO, Search Engine Optimisation est l’optimisation d’un site internet pour les moteurs de recherche. Aujourd’hui, 91 % des clics sur le moteur de recherche Google se font sur la première page.

Il est donc important qu’un site se trouve sur cette première page pour qu’il puisse générer des visites (voir notre article sur Google Maps).

Mais pour que votre nom de domaine se trouve en première page, il faut respecter certaines règles imposées par Google. Si vous souhaitez vous retrouver sur cette première page, il est nécessaire de mettre en place une stratégie de référencement.

Nous parlerons exclusivement de Google car c’est 93 % de parts de marché en France en 2019.

Avant même de parler d’optimisation de contenu, il existe des règles de bonnes pratiques à respecter. Nous ne ferons pas l’affront de parler de contenu dupliqué ici.

Qu’il s’agisse ou non de code à ajouter sur votre site, ces pratiques sont indispensables comme bases et seront un bon début de votre stratégie SEO.

Certaines sont déjà intégrées à des plugins WordPress, mais si vous réalisez un site sur mesure, il vous faudra les réaliser à la main (si vous ne souhaitez pas payer une agence de référencement).

Google, encore lui

Logo Google

Avec les mises à jour des algorithmes de Google (Google Panda, Penguin,..), vous allez de temps à autre devoir modifier les pages de votre site.

Avant toutes choses, il est impératif d’avoir un compte sur la Search Console de Google, et également sur Google Analytics.

La Search console de Google est vraiment un outil indispensable, une prise en compte est vraiment nécessaire pour le référencement de votre site.

Elle permet dans un premier temps d’envoyer un sitemap à Google, ce qui facilitera la lecture de votre site par les robots d’indexation et donc leur facilitera la tâche en matière d’indexation.

L’outil le plus intéressant est très certainement l’indicateur de performance.

Il permet de savoir en un graphique le nombre de clics, d’impressions (le nombre de fois ou votre site est apparu sur un résultat de recherche), le taux de clics moyens et surtout la position moyenne de votre site sur les résultats de recherche.

Il est également possible de voir sa position moyenne pour une requête en particulier, ce qui peut être assez pratique.

Search console vous permet également de recevoir des notifications quand les robots d’indexations trouvent des erreurs sur votre site.

Il y a également un outil de suivi de backlink, mais qui est beaucoup moins puissant que Majestic par exemple.

Quant à Google Analytics, il permet notamment de suivre en temps réel le nombre d’internautes présents sur votre site, de savoir combien sont venus le mois dernier, combien sont revenus plus tard, connaître le taux de rebond, suivre les transactions e-commerce, …

Enfin, un troisième service Google peut être ajouté si vous souhaiter faire du SEA, Search Engine Advertising le référencement payant proposé par Google.

Les bonnes pratiques du référencement naturel.

La quasi-totalité des items dont nous parlerons seront à intégrer dans le header de votre site. Nous vous préciserons quand ça ne sera pas le cas.

Le contenu On-page

La balise “title”

C’est le titre de votre page. Il est spécifique à une page donnée, donc unique.

Il doit être composé de 60 caractères maximum pour être totalement visible. Et être composé du ou des mots clefs spécifiques à votre page, si possible en première place.

La balise “meta” “description”

Cette balise est une description du contenu de votre page. La “meta” “description” doit être composé d’un maximum de 160 caractères.

Il est essentiel de l’optimiser, car elle contient la description que les internautes verront sur les résultats de moteurs de recherche.

Les balises titres “h1” à “h6”

Les titres permettent de hiérarchiser le contenu d’une page web.

Le h1, qui doit être unique doit, de préférence, se situer en haut de page.

Il doit contenir la requête concernée par la page, si possible en première position.

Les autres hn peuvent contenir également la requête, mais dans un nombre proportionnel à la longueur totale de la page. (pas plus de deux fois pour une page / article de 400 mots par exemple)

L’attribut “alt” des balises images

Chacune des balises <img> doit contenir un attribut “alt” unique et spécifique à l’image ou la photo.

Dans le cas où l’image ne s’affiche pas, le contenu de l’attribut “alt” prendra sa place. Il se doit donc d’être suffisamment explicite pour pouvoir si besoin remplacer l’image.

Par ailleurs, l’attribut “alt” permet l’indexation des images par Google, il est donc d’une importance capitale.

Les liens “In-page”

Il s’agit de l’ensemble des liens présents sur une page.

Les liens internes sont normalement présents sur la barre de navigation, mais peuvent aussi être présents dans le texte.

La profondeur de clics d’une page ne doit jamais être supérieure à trois, il est donc conseiller de multiplier les liens internes.

Les liens externes revoient vers d’autres sites. On peut les utiliser par exemple pour lier les réseaux sociaux d’une marque à son site web.

Le langage déclaré

<html lang=”fr” dir=”ltr”> dit à Google que le langage utilisé par la page sera le français et que le sens de lecture se fera de la gauche vers la droite.

La déclaration du langage est très importante et pourtant souvent oubliée.

Le référencement naturel : Indexation

La redirection d’URL

Il existe de base 4 URL utilisables pour se rendre sur un site web :

  • http://mon-site.fr
  • http://www.mon-site.fr
  • https://mon-site.fr
  • https://www.mon-site.fr

Il faut impérativement paramétrer son fichier .htaccess pour renvoyer vers son URL préférée.

Sachant que le protocole http n’est pas sécurisé, il faudra choisir entre un des deux https.

Il est impératif de préciser vers quelle URL renvoyer les trois autres.

Dans le cas contraire, Google nous pénalisera, car il considérera que le contenu du site est dupliqué.

Sitemap et robot.txt

Un robot d'indexation Google vu par iZyLiFy : le blog

Un sitemap est un fichier XML qui est en quelque sorte une carte de votre site. Il liste l’ensemble des pages et indique l’heure exacte de leurs dernières modifications.

Il permet aux robots d’indexation de savoir s’ils ont déjà inspecté une URL.

Le sitemap doit être envoyé à Google via la Search Console.

Le fichier robot.txt donne deux indications à Google. L’URL exacte de votre sitemap (ex : https://www.mon-site.fr/sitemap.xml) et indique également la volonté ou non d’indexer certaines pages.

Attention, ces deux fichiers ont des structures particulières ainsi qu’une taille limite.

Underscores dans les URLs

Cette pratique pourtant commune est très mal vue par Google.

Les adresses du genre mon-site.fr/mon_blog sont donc à bannir. L’underscore est pourtant facilement remplaçable par le tiret -.

Enfin, Google n’aime pas les liens cassés. Attentions aux pages qu’il trouve en erreur 404. Sachant qu’une erreur arrive très vite lors de la réécriture d’URL.

L’optimisation mobile

Référencement web et optimisation mobile

77 % des Français ont un mobile, ils ont donc accès au web partout et tout le temps. Ce chiffre est en constante augmentation.

Un site internet doit donc être responsive, mais doit aussi être optimisé pour les écrans tactiles.

Google a d’ailleurs créé le format AMP (Accelerated Mobile Page) qui est un langage web spécifique aux mobiles.

Attention donc aux contenus cliquables trop rapprochés ou au titre dépassant de l’écran.

Les données structurées

Les micro-données schema.org

Les micro-données sont une fonctionnalité HTML 5 qui permettent de donner du contenu sémantique à un document HTML.

De manière plus simple, il s’agit d’un script qui donne des informations sur la page avant sa lecture par les robots Google.

Je vous invite à vous rendre sur schema.org pour plus de détails.

Le Protocol Open Graph

C’est un protocole qui a été créé par Facebook en 2010.

Ce protocole permet d’optimiser le contenu d’une page afin de le partager plus facilement sur les principaux réseaux sociaux.

Twitter à également son propre protocole, le Twitter Card.

La Sécurité

Sécurité SSL

Pensez à renouveler régulièrement vos certificats SSL auprès de votre hébergeur. La non-validité d’un certificat peut avoir un impact négatif.

Un certificat SSL DV Let’s Encrypt est valable 3 mois et doit être régulièrement renouvelé manuellement.

Vous pouvez également souscrire un abonnement à un certificat Sectigo, par exemple, pour être tranquille un an voir plus. Mais ce certificat est payant.

Protection des mails

Aucune adresse mail ne doit être mise de façon visible sur un site web pour des raisons que vous pouvez comprendre.

Toutefois, même si cette pratique est dangereuse, elle n’est pas sanctionnée par Google.

Performances et référencement naturel

Minification et compression des ressources

Vos fichiers CSS et JS doivent être minifiés et compressés sous peine de ralentir le chargement et donc d’être pénalisé par Google.

Certains IDE proposent de le faire à la fin d’un projet, il existe sinon des sites qui proposent de le faire en ligne comme https://www.minifier.org/

Mise en cache des ressources

C’est une nouvelle fois dans le fichier .htaccess que cela se passe.

Vous pouvez et devez mettre en cache pendant une durée pré-déterminée les différents éléments de votre site web.

C’est-à-dire qu’un internaute qui va aller sur votre site va télécharger un certain nombre de choses dans son cache. Cela permettra un chargement plus rapide de votre site quand il reviendra.

Technologie

Mesure d’audience

Nous avons parlé plus haut de Google Analytics, mais il en existe d’autres. Ne pas avoir d’outil de mesure d’audience n’est pas bien vu par Google.

Encodage

Nous parlons ici de l’UTF 8.

Il est indispensable de le définir avec la “meta” “charset”. Il permet de composer presque tous les caractères que vous êtes susceptible de rencontrer.

Ne pas l’utiliser revient à prendre le risque que certain caractère ne s’affichent pas correctement.

Et par conséquent se faire pénaliser par Google.

Le Branding

L’URL de votre site

Outre le fait qu’elle doit être le miroir de votre contenu, elle ne doit pas être trop longue.

Une URL longue n’aura pas un impact négatif auprès de Google, mais ne sera pas facile à retenir pour un internaute.

Il semblerait par contre que Google préférerait les URL courtes quand on parle de crawl.

Le Favicon

Bien qu’il ne soit pas démontré que l’absence de Favicon soit pénalisant, pourquoi ne pas en mettre un ?

Mettre votre Logo favorise la mémorisation de votre marque auprès des internautes, et vous met donc en avant.

La page d’erreur 404 personnalisée

Le référencement naturel et les pages d'erreurs 404

Ce serait une erreur de ne pas la faire. Premièrement car c’est pénalisant, et deuxièmement car bien souvent elles permettent de vous exprimer avec un design que vous n’auriez pas osé faire sur votre site.

Certaines sont même particulièrement drôle ou originale (ex : le site betaseries une de mes préférés !)

Les backlinks : la clef du référencement naturel

Il s’agit certainement d’un des éléments les plus important en matière de référencement naturel.

Les backlinks sont des liens présents sur d’autres sites web qui renvoient vers votre site internet.

Qui a dit que le web ne permettait pas de créer des liens ?

En avoir beaucoup est indispensable pour se faire une place de choix chez Google, mais il faut impérativement que ces liens soit qualitatifs.

En gros, il ne sert à rien de faire 400 liens vers votre site depuis un vieux site que vous avez sous la main.

Un site web est noté en fonction de ses liens, mais aussi par la qualité de ces derniers.

Le site Majestic SEO utilise le Trust Flow (index qualitatif des sites qui vous pointent) et le Citation Flow qui mesure la notoriété d’un site internet. Ce sont des scores sur 100.

Depuis la disparition du PR (Page Rank) il s’agit des indices de qualités les plus influents sur internet.

L’obtention de bons backlinks et sans aucun doute la partie la plus complexe en termes de référencement naturel, c’est un travail sur le long terme.

Elle nécessite la mise en place d’une vraie stratégie de netlinking.

Le trafic web

Comme on peut s’y attendre, un site qui génère beaucoup de trafic est bien vu par Google.

Pas par ce que c’est bien de générer du trafic, mais surtout car qui dit trafic dit contenu de qualité.

Et qui dit contenu de qualité dit contenu optimisé pour le référencement naturel.

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire !

Les réseaux sociaux

Le référencement naturel et les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux apportent un vrai plus en termes de référencement naturel.

Non seulement ils permettent de partager du contenu, et donc de générer du trafic, mais en plus le fait de voir un article être partagé en masse est bénéfique en termes de référencement.

En d’autre terme, optimisez votre protocole Open Graph et autres Twitter Card, car ils vont vous permettre de grimper au classement Google !

Référencement naturel : Conclusion

En respectant à la lettre l’ensemble de ces recommandations

En respectant à la lettre l’ensemble de ces recommandations, votre site aura une bonne base de bonnes pratiques et exigence de Google en matière de référencement naturel.

Il est clair qu’il y aura encore énormément de travail pour atteindre les sommets des pages Google.

Mais comme dit le vieux sage, il faut bien commencer par quelque chose !

Pour aller plus loin en matière de référencement naturel, je vous invite à tester des sites comme Semrush ou Seobility qui proposent en version gratuite un contenu amoindri, mais quand même assez efficace.

4.4
4,4 rating
4.4 sur 5 étoiles (basé sur 15 notes)
Excellent73%
Très bon7%
Moyen13%
Mauvais0%
Très mauvais7%